Trois députés LaREM proposent un amendement au projet de loi de financement de la Sécurité sociale qui prévoit de financer le transport vers le lieu de travail pour des salariés en arrêt maladie, mais dont la pathologie ne les empêcherait pas de travailler. L’occasion de revoir les pistes étudiées.

Et si on vous aidait à revenir au travail quand vous êtes arrêté ? Vous proposer de venir travailler même quand vous êtes cloué au lit, c’est, quelque peu simplifiée il est vrai, l’idée proposée par trois députés LaREM, et repérée par Capital, pour pallier la hausse du coût des arrêts maladie. Jennifer de Temmerman, Fabien Gouttefarde et Martine Wonner ont ainsi déposé un amendement au projet de loi de financement de la Sécurité sociale, dont l’examen a débuté mardi en commission des Affaires sociales de l’Assemblée nationale. Selon le texte de leur amendement, il s’agirait de lancer une expérimentation, sur une durée de deux ans, dans laquelle « l’Etat pourrait autoriser la Sécurité sociale à prendre en charge la couverture des frais de transport, vers leur lieu de travail, des personnes souffrance d’une pathologie mais ne contre-indiquant pas la poursuite de leur activité professionnelle ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here